Une nouvelle visiteuse : la Perruche à collier

Je la savais présente dans la région de Pecq-Templeuve et l’ avais déjà observée en vol, passant du noyer du voisin au nôtre mais quelle ne fut ma surprise de la trouver perchée sur une branche d’ un jeune pommier, visiblement très intéressée par la fleur d’ un tournesol, plutôt destiné aux mésanges, visiteuses régulières du jardin.

Lire la suite « Une nouvelle visiteuse : la Perruche à collier »

Jardin ouvert ce dimanche 18 septembre

Le jardin, comme partout a subi les sévices de la sécheresse. La pelouse en souffrance a pris la couleur paille, les parterres de vivaces ont perdu leur couleur, les arbres fruitiers se sont débarrassés de nombreux fruits. Les graminées ont par contre bien supporté les chaleurs et le noyer n’ a jamais présenté autant de fruits. Les vignes à l’ enracinement profond offrent du raisin bien sucré et abondant. Le potager, bien paillé et arrosé à l’ eau de pluie a tenu ses promesses. Les récoltes d’oignons et d’ échalotes furent satisfaisantes et la production actuelle de haricots, courgettes, potimarons et tomates est généreuse.

Bref, nous aurons le plaisir de vous ouvrir les portes de ce petit bout de terre au pied de notre colline, le mont St Aubert, ce dimanche 18 septembre de 10h à 12h et de 14h à 18h et ce, avec la complicité du CCCA. de Pecq.

Afin d’ agrémenter cette journée, nous avons fait appel à deux amis fidèles. L’ un est pépiniériste à Lesdain et entrepreneur de jardin et vous pourrez l’ interpeller sur les sujets qui vous préoccupent: taille et entretien des arbres fruitiers, bouturage et greffage. Il s’ agit de Jean-Philippe Bonnet.

Le deuxième, grand amoureux des arbres, pratique la taille et l’ élagage en respectant ses sujets et trouve l’ inspiration pour redonner vie à des troncs et branches en les sculptant, j’ ai nommé Manu Hunt, l’ arborisculpteur. Il y exposera quelques-unes de ses créations et sera ravi de vos réactions.

Je serai bien évidemment présent pour vous accueillir et défendre les principes du Réseau Nature, auxquels le jardin d’ Obigies adhère et défendus par l’ association de protection de la nature Natagora. J’ y exposerai quelques photos nature, prises dans le jardin et dans les milieux naturels qui attirent mes pas.

Nicole et moi remercions déjà la firme  » Cafés Storme «  de Mouscron, qui nous permettra de vous faire goûter son produit phare  » Vittorio « , un mélange spécialement conçu pour les machines expresso  » Jura « .

Bienvenue dans ce jardin situé 30, Grand rue à 7743 Obigies – Hainaut – Belgique et merci de votre fidélité à ce blog !

Patrick et Nicole

Des nouvelles du potager ( juillet 2022 )

Il est temps de vous présenter les quelques restructurations du potager. Comme vous pouvez le remarquer sur la 1ère photo, la configuration du potager a été modifiée. Chaque carré a été divisé en deux parties. Les dalles en béton ont été remplacées par des sentiers recouverts de BRF, afin de faciliter le travail sur des planches moins larges.

La 1ère planche en bas à G. : 4 plus jeunes plants de tomates, 2 lignes de carottes et un semis de mâche, la 2ème, en bas à D., un carré de menthe marocaine et à l’ emplacement des oignons et échalotes récemment récoltées, les poireaux tout récemment repiqués. En arrière-plan de la 2ème photo, vous pouvez distinguer, les myrtilliers et les framboisiers palissés à la méthode hollandaise.

Dans le 2ème carré, divisé maintenant en 2 planches, sur la planche de G.: 2 plants de courgettes: une verte et une jaune. On dit qu’ un plant suffit à une famille et je peux vous confirmer qu’ avec 2, mes enfants en profiteront également et pour la première fois, 2 plants de potimarrons qui n’ hésitent pas à se développer vers le verger. La planche de D. est réservée aux haricots qui malgré la légèreté du sol, offrent chaque année une récolte généreuse.

Les 3ème et 4ème carrés sont réservés à une petite pépinière (en bas à G.), aux myrtilliers toujours protégés d’ un filet (en haut à G.), aux framboisiers (en haut à D.) et aux groseilliers à maquereau, palissés afin de faciliter la cueillette (en bas à D.)

Les plants de tomates sont contre l’ abri de jardin, exposés plein sud tout comme 4 vignes, je devrais dire 3 ( la 3ème sur la photo, se meurt de façon inexplicable ),

Il ne reste plus qu’ à espérer une météo favorable et pour toutes les planches, à maintenir l’ humidité par des apports réguliers de paille et de tonte de pelouse pour réduire les arrosages.

Je vous souhaite beaucoup de plaisir au potager, de belles récoltes, des visites intéressantes d’ amis et d’ autres passionnés de jardinage. A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies.

Patrick

L’ Oxalis corniculé, un couvre-sol envahissant

Depuis trois années, je lutte contre cette plante aux feuilles pourpres et aux petites fleurs jaunes. Cette année, elle a envahi ma bordure de Bugles rampantesAjuga reptans et nécessite une intervention radicale tant ces racines se mêlent aux racines de mon couvre-sol à la floraison généreuse et mellifère.

Présente sur tous les continents, Oxalis corniculata est probablement d’ origine euroasiatique. Elle est considérée comme une adventice tant sa multiplication est efficace. On soupçonne sa présence dans certains terreaux.

Haute de 5 à 10 cm, elle développe une racine pivotante qui s’ enfonce de 10 à 15 cm et peut développer ensuite des racines souterraines. Les fleurs se présentent sous forme de petites corolles jaunes à 5 pétales de 1 cm de large, de mai à septembre. Sa propagation est liée également par la dispersion de ses graines, projetées jusqu’ à 2 m au moindre contact.

Le genre Oxalis regroupe plusieurs espèces de plantes herbacées de la famille des Oxalidacées, vivaces, basses, le plus souvent rampantes. Ne confondez pas celle-ci, envahissante avec le Trèfle pourpre – Oxalis regnellii var. triangularis à l’ élégant feuillage graphique violet pourpre.

Afin de reconstituer le parterre de ce couvre-sol généreux et très mellifère, je prélève les plants pourvus de belles racines, les rempote et surveille leur reprise dans la  » nursery « . Les pluies abondantes de ces derniers jours m’ ont permis de replanter et de combler les vides. J’ espère revoir au plus vite cette bordure bleue si décorative et intéressante pour les insectes butineurs.

Ne dit-on pas  » une personne avertie en vaut deux  » ? Si vous la découvrez dans vos parterres, réagissez au plus vite.

A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies.

Patrick

Opération de greffage sur un pommier

Ayant constaté ces dernières années, une maigre voire une absence de fructification sur mon pommier  » Reinette étoilée «  malgré une vigueur remarquable, j’ ai demandé conseil à mon ami pépiniériste et entrepreneur de jardin, Jean-Philippe Bonnet qui m’ a proposé de pratiquer un greffage d’ une autre variété de pomme: la Belle-Fleur de France. Il s’ agit d’ une variété très ancienne cultivée en haute-tige largement diffusée en région Nord-Pas de Calais et en Wallonie. Pomme de gros calibre, de bonne qualité gustative pour plusieurs usages: pommes de table, jus et cuisson.

Lire la suite « Opération de greffage sur un pommier »

Tournage de vidéos d’ une chaîne You Tube au jardin

Ce 26 octobre 2021, nous avons eu le plaisir d’ accueillir à Obigies une équipe de tournage de la chaîne You Tube de l’ entreprise française de vente de plantes en ligne  » Promesses de fleurs « . Composé du journaliste-ingénieur agronome Olivier Allard et du cameraman-producteur-réalisateur Philippe Minot, ce duo a officié toute la journée autour de quelques thèmes choisis quelques semaines auparavant.

Lire la suite « Tournage de vidéos d’ une chaîne You Tube au jardin »

Le palissage des groseilliers à maquereaux

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_6570.jpg

Si  vous  aimez  les  arbustes  à  fruits  et  les  confitures, vous  connaissez  certainement  le  groseillier  à  maquereaux, le  mal  aimé  du  jardinier  cueilleur  en  raison  de  ses  piquants  qui  laissent  des  marques.

Désirant  compléter  ma  gamme  de  confitures, je  m’ en  suis  procuré  un  il  y  a  deux  ans. N’ ayant pas  vraiment  de  place  pour  l’ installer, j’ ai  enterré  le  pot  dans  un  coin  du  jardin  et  l’ ai  même  oublié. L’ année  passée, après  le  déplacement  des  groseilliers  en  raison  de  la  pose  de  la  palissade  en  noisetier  tressé, je  suis  allé  chercher  mon  plant  et  ai  constaté  que  par  marcottage, je  pouvais  récupérer  plusieurs  jeunes  plants.

Afin  de  faciliter  la  cueillette, je  les  ai  conduits  sur  trois  fils  et  aujourd’hui, mes petits-enfants ont eu  le  plaisir  de  récolter  les  premiers  fruits. La  quantité ( +- 600 g ) ne  me  permettra  pas  encore  de  les  préparer  en  confiture, mais  la  dégustation n’ en  sera  pas  moins  bonne

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_8301.jpg

Suite à la plantation d’ une haie de Taxus, afin de remplacer les cloisons en noisetier tressé, ces groseilliers ont été déplacés et occupent depuis trois années, une planche du potager. La récolte de cette année 2021 rapporta +- 6 kg.

Et j’ ai le plaisir de vous proposer sur ce thème, une vidéo tournée tout récemment par l’ équipe de la chaîne You Tube de l’ entreprise française de vente de plantes par internet  » Promesses de fleurs « . Il vous suffit de cliquer sur ce lien https://youtu.be/10kVLszdE58

Bonne vision et à bientôt pour d’ autres photos et nouvelles d’ un jardin d’ Obigies .

Patrick

Les arbres têtards: entretien et réhabilitation

Il  y  a  quelques  jours, profitant  de  la  clémence  du  temps, j’ai  taillé  les  quelques  saules ( Salix  Alba ) plantés  juste  derrière  la  haie  de  Ligustrum. Je  n’ai  pas  un  terrain  humide, bien  au  contraire, il  est  assez  sablonneux  et  très  drainant, mais  j’ai  toujours  aimé  la  silhouette  de  ces  arbres, plus rares et souvent mal entretenus, dans  nos  campagnes. Ci-dessous, les photos avant et après la taille, effectuée chaque année afin de ne pas gêner les voisins.

Lire la suite « Les arbres têtards: entretien et réhabilitation »

Palissage de charmes fastigiés

Charmes fastigiés ( Havinnes - 13/10/2018 )Désirant  préserver  un  minimum  d’intimité  par rapport  à  une  route  très  fréquentée, ma  belle-fille  Aline  m’ avait  demandé  un  écran  de  verdure  ne  dépassant  pas  la  taille  de  2 m, le  long  de  sa  maison  et  de  sa  terrasse. Après  discussion  avec  Jean-Philippe  Bonnet,  mon  ami  pépiniériste  de  Lesdain, nous  avions  opté  pour  le  charme  fastigié  à  port  conique Carpus betulus Fastigiata  appelé  également  charme  pyramidal. Voici  en  quelques  photos  l’ implantation  de  cette  palissade  et  quelques  photos  printanières. La  photo  d’ en-tête a été prise  en octobre  2018 .

Lire la suite « Palissage de charmes fastigiés »

Préparation automnale du potager

Avant de profiter d’ un repos hivernal bien mérité, le mois de novembre est le moment idéal pour préparer le potager à la nouvelle saison. Qu’ il se présente en planches de culture ou en carrés surélevés, il est important de ne pas laisser la terre nue sans protection contre le vent et les pluies battantes.

Lire la suite « Préparation automnale du potager »