Protection des grappes de raisin

Après  une  absence  d’une  semaine, je  constate  que  les  grappes  de  raisin  sont  attaquées  par  des  guêpes, très  discrètes  cet  été mais aussi par les mouches et mes amies coccinelles. Je  me  suis  empressé  de  protéger  les  grappes  d’une  variété  plus  précoce.

Le mois  de  septembre  voit  l’épanouissement  des  grappes  de  raisin  et  pour  éviter  de  partager  ma  petite  récolte  sur  les  quatre  plants  de  vigne avec mes visiteurs trop gourmands, j’ai  cette  année  emballé  chaque  grappe  dans  des  sachets  spéciaux, commandés par internet car peu de jardineries proposent cet article à la vente.

En  effet, l’année  passée, les  merles  que  j’observe  avec  beaucoup d’intérêt, ne  m’avaient  laissé  que  leurs  restes. J’ai  moins  de  grappes  que  l’année  passée  mais  elles  profitent  bien  de  leur  protection  et  j’espère  pouvoir  vous  montrer  des  fruits  exempts  de  tout  traitement  phytosanitaire.

 

Ces  sachets en nylon  garnis  de  trous  protégeront  les  raisins  des  prédateurs  avides  de  sucre  tout  en  leur  permettant  d’arriver  à  maturité.

Les  deux  pieds  de vigne  palissés contre l’ abri de jardin semblent épargnés mais par précaution, les petites grappes au fruits très serrés  ont bénéficié de la même attention.

N’ étant pas vigneron spécialisé mais simple amateur, n’hésitez  pas  à  me  faire  part  de  vos  expériences  et  à  m’ informer  de  vos  résultats.  

A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos et en attendant, prenez soin de vous et … de votre jardin.

Patrick depuis un jardin d’ Obigies

La taille d’ été des framboisiers

Alors que les récoltes de myrtilles et groseilles s’ achèvent, les framboisiers retiennent notre attention. En effet, c’ est le moment d’ éliminer les tiges mortes ayant porté les fruits de cette saison et de sélectionner et palisser les tiges les plus vigoureuses.

Voilà comment se présente la planche réservée aux framboisiers avec les tiges mortes toujours palissées et les jeunes et vigoureuses tiges de l’ année qu’ il s’ agira de sélectionner et tuteurer sur les 2 séries de fils extérieurs. Il s’ agit ici du palissage à la méthode hollandaise dont vous retrouverez un article plus ancien, illustré lors de la mise en place.

Le résultat de la taille et du palissage: deux rangées de tiges bien écartées, permettant un ensoleillement idéal.

Et déjà, la promesse d’ une première cueillette au sommet de ces nouvelles tiges qui seront raccourcies d’ 1/3 au printemps. D’ ici-là, les framboisiers bénéficieront d’ une bonne dose de compost maison bien mûr et d’ une bonne couche de B.R.F. issu de la taille des nombreuses haies du jardin, ce qui maintiendra l’ humidité, la propreté et la vie de la terre.

Le travail ne manque pas au jardin: tonte des pelouses, entretien des parterres, plantations et semis d’ automne. Je vous souhaite plaisir et réussite dans vos travaux et vous dis à bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies. Prenez soin de vous et de votre petit bout de terre.

Patrick

La cueillette des myrtilles et des groseilles

Je profite de la cueillette récente de ses fruits pour vous présenter un des derniers arbustes fruitiers planté au jardin.  » Vaccinium corymbosum «  se présente comme un petit arbuste fruitier au port buissonnant et touffu , au feuillage caduc. A ne pas confondre avec le Myrtillier sauvage que l’ on trouve dans nos forêts.

Lire la suite « La cueillette des myrtilles et des groseilles »

La taille d’ éclaircissage des arbres fruitiers

Taille en vert d' un pommier " Belle de Boskoop " au jardin d' Obigies

Si  vous  ne  l’ avez  pas  encore  pratiquée, il  est  nécessaire  de  procéder  à  une  taille  d’ éclaircissage  des  fruits  sur  les  formes  palissées  des  pommiers  et  des  poiriers  et  si  leur  taille  le  permet, sur  des  variétés  basse  et  moyenne-tiges.

Lire la suite « La taille d’ éclaircissage des arbres fruitiers »

Les nouvelles du potager

Avec les premières récoltes de fraises, il est temps pour moi de vous parler et d’ illustrer les plantations au potager 2021. Avec le déplacement des myrtilliers, auparavant trop à l’ ombre dans le verger, la partie réservée aux légumes s’ est quelque peu réduite mais la tonte dans le verger est devenue plus aisée. Je leur consacrerai un prochain article.

Lire la suite « Les nouvelles du potager »

Le Pigeon ramier séducteur …

Le jardin d’ Obigies se veut accueillant aux êtres vivants et la part belle est certainement faite aux oiseaux. En ce moment, il ne se passe pas un jour sans que nos visiteurs nous offrent le plaisir d’ observer une scène intéressante de vie. Cette période des accouplements est riche en chants et en comportements chez les oiseaux et en coassements nettement moins harmonieux chez les grenouilles peuplant la mare.

Ces jours-ci, un couple de Pigeons ramiers a retenu particulièrement mon attention. Voici en quelques photos les tentatives d’ approche de Mr Ramier.

Vous apprécierez autant que moi la douceur et la tendresse qui se dégagent des photos suivantes.

L’ angle de prise de vue de l’ acte final n’ étant pas trop photogénique, je vous laisse imaginer la suite. Ce n’ est pas la première fois que nous pourrons fêter la naissance de pigeonneaux dans notre jardin.

Lorsque la pluie cessera, le travail au potager pourra reprendre. Le sol sec et léger d’ Obigies profite de ces précipitations et le jardinier que je suis, a le temps de rédiger et d’ illustrer de nouveaux articles.

A très bientôt et en attendant, prenez soin de vous, de vos proches et de votre petit ou grand coin de nature !

Patrick depuis Obigies

L’ Orontium aquaticum : la plante bougie

Dans la grisaille de ce matin, une plante illumine le petit bassin de lagunage. Quoi de plus normal pour celle qu’ on nomme également la «  plante bougie « . Je voudrais  vous  faire  admirer  aujourd’hui  l’ Orontium  aquaticum ou  l’ Oronce . Elle  fait  partie  de  la  famille  des  Aracées  et  est  originaire  d’Amérique  du  Nord.

Cette  remarquable  plante  aquatique  possède  de  grands  rhizomes  qui  se  développent  dans  l’eau. Les  feuilles  vert  bleuté, en  fer  de  lance, se  dressent  au-dessus  de  la  surface  en  formant  une  belle  touffe  arrondie  de  30  à  40  cm  de  hauteur. En  eau  profonde, une  partie  du  feuillage  flotte  à  la  surface. Les  fleurs  se  dressent  telles  des  bougies  jusqu’à  20  à  30  cm  de  hauteur. Elles  se  renouvellent  sans  interruption  de  mars-avril  à  juin-juillet, selon  le  climat.

Lire la suite « L’ Orontium aquaticum : la plante bougie »