La cueillette des myrtilles et des groseilles

Je profite de la cueillette récente de ses fruits pour vous présenter un des derniers arbustes fruitiers planté au jardin.  » Vaccinium corymbosum «  se présente comme un petit arbuste fruitier au port buissonnant et touffu , au feuillage caduc. A ne pas confondre avec le Myrtillier sauvage que l’ on trouve dans nos forêts.

Lire la suite « La cueillette des myrtilles et des groseilles »

La taille d’ éclaircissage des arbres fruitiers

Taille en vert d' un pommier " Belle de Boskoop " au jardin d' Obigies

Si  vous  ne  l’ avez  pas  encore  pratiquée, il  est  nécessaire  de  procéder  à  une  taille  d’ éclaircissage  des  fruits  sur  les  formes  palissées  des  pommiers  et  des  poiriers  et  si  leur  taille  le  permet, sur  des  variétés  basse  et  moyenne-tiges.

Lire la suite « La taille d’ éclaircissage des arbres fruitiers »

Les nouvelles du potager

Avec les premières récoltes de fraises, il est temps pour moi de vous parler et d’ illustrer les plantations au potager 2021. Avec le déplacement des myrtilliers, auparavant trop à l’ ombre dans le verger, la partie réservée aux légumes s’ est quelque peu réduite mais la tonte dans le verger est devenue plus aisée. Je leur consacrerai un prochain article.

Lire la suite « Les nouvelles du potager »

Le Pigeon ramier séducteur …

Le jardin d’ Obigies se veut accueillant aux êtres vivants et la part belle est certainement faite aux oiseaux. En ce moment, il ne se passe pas un jour sans que nos visiteurs nous offrent le plaisir d’ observer une scène intéressante de vie. Cette période des accouplements est riche en chants et en comportements chez les oiseaux et en coassements nettement moins harmonieux chez les grenouilles peuplant la mare.

Ces jours-ci, un couple de Pigeons ramiers a retenu particulièrement mon attention. Voici en quelques photos les tentatives d’ approche de Mr Ramier.

Vous apprécierez autant que moi la douceur et la tendresse qui se dégagent des photos suivantes.

L’ angle de prise de vue de l’ acte final n’ étant pas trop photogénique, je vous laisse imaginer la suite. Ce n’ est pas la première fois que nous pourrons fêter la naissance de pigeonneaux dans notre jardin.

Lorsque la pluie cessera, le travail au potager pourra reprendre. Le sol sec et léger d’ Obigies profite de ces précipitations et le jardinier que je suis, a le temps de rédiger et d’ illustrer de nouveaux articles.

A très bientôt et en attendant, prenez soin de vous, de vos proches et de votre petit ou grand coin de nature !

Patrick depuis Obigies

L’ Orontium aquaticum : la plante bougie

Dans la grisaille de ce matin, une plante illumine le petit bassin de lagunage. Quoi de plus normal pour celle qu’ on nomme également la «  plante bougie « . Je voudrais  vous  faire  admirer  aujourd’hui  l’ Orontium  aquaticum ou  l’ Oronce . Elle  fait  partie  de  la  famille  des  Aracées  et  est  originaire  d’Amérique  du  Nord.

Cette  remarquable  plante  aquatique  possède  de  grands  rhizomes  qui  se  développent  dans  l’eau. Les  feuilles  vert  bleuté, en  fer  de  lance, se  dressent  au-dessus  de  la  surface  en  formant  une  belle  touffe  arrondie  de  30  à  40  cm  de  hauteur. En  eau  profonde, une  partie  du  feuillage  flotte  à  la  surface. Les  fleurs  se  dressent  telles  des  bougies  jusqu’à  20  à  30  cm  de  hauteur. Elles  se  renouvellent  sans  interruption  de  mars-avril  à  juin-juillet, selon  le  climat.

Lire la suite « L’ Orontium aquaticum : la plante bougie »

Fleur symbole du 1er mai, le muguet : fleur porte-bonheur mais très toxique

IMG_7152

Si  cette année, le muguet de nos jardins est en retard ( les photos datent d’ années précédentes vous ne pourrez sans doute pas  résister  à  offrir  cette  petite  fleur  aux  clochettes  banches  si  délicates. Il  est  néanmoins important  d’ en  connaître  ses  principes  actifs  utilisées  en  parfumerie  et  en  pharmacologie et de prendre des précautions surtout vis-à-vis des plus jeunes enfants.

Lire la suite « Fleur symbole du 1er mai, le muguet : fleur porte-bonheur mais très toxique »

Offensive tardive de l’ hiver

Malgré les conditions climatiques relativement privilégiées constatées en Hainaut occidental, l’ hiver a repointé le bout de son nez à Obigies durant la nuit du 6 au 7 avril, avec des températures proches de 0° et la pose d’ une fine couche de neige.

J’ ai fait un rapide tour du jardin pour profiter des floraisons printanières dans ce décor qui allait certainement être éphémère et pour vérifier l’ avancement des bourgeons des arbres et arbustes fruitiers.

Lire la suite « Offensive tardive de l’ hiver »

Un bon coup de peigne au gazon

Opération  nécessaire  pour  éliminer  la  mousse  et  tous  les  déchets  des  tontes  régulières  de  l’été, elle  s’effectue  idéalement  deux  fois  par  an: au  printemps  et  en  automne. En  fonction  de  l’étendue  de  votre  gazon, vous  opterez  pour  l’outil  manuel, sorte  de  râteau  aux  lames  plus  fines, le  scarificateur  électrique  et  si  la  surface  l’exige, vous  utiliserez  l’engin  à  moteur  thermique ( photo ci-dessous ) que  vous  trouverez  à  des  prix  raisonnables  dans  des  centres  de  bricolage  ou  de  location  de  matériel. Pour  une  journée, il  vous  en  coûtera  de  40  à  60  €.

Ce  « coup  de  peigne »  nécessitera  deux  passages  dans  les  deux  sens, suivis  de  ramassage  des  déchets  avec  la  tondeuse. Cela  vous  donnera  un  volume  d’herbe  et  de  mousse  que  vous  incorporerez  à  votre  compost  en  couches  régulières  et  que  vous  pouvez  également  utiliser  en  mulching  dans  vos  plate-bandes. Je  vous  conseille  néanmoins  d’ éliminer  le  produit  de  votre  première  tonte, celui-ci  contient  en  effet  les  graines  des  nombreuses  herbes  indésirables. Vous  pouvez  également  conserver  l’excédent  dans  un  coin  du  jardin  pour  l’ajouter  au  compost  durant  tout  l’hiver  en  alternant  couches  de  broyat, déchets  de  cuisine  et  paille.

Voici  une  vue  du  jardin  après  l’ opération  réalisée  le  17/4/2020  avec  un  scarificateur  électrique plus  silencieux  et  léger  à  manipuler. Le  seul  inconvénient  étant  l’ attention  à  porter au  fil  électrique.

scarification pelouse

Il  vous  restera  à  épandre  du  compost  ou  un  bon  engrais  organique  à  action  lente  pour  voir  votre  gazon  rajeuni  et  prêt  à  embellir  votre  décor  quotidien.

Bon  courage  pour  ce  travail  assez  conséquent  et  à  bientôt  pour  d’ autres  photos  et  infos.

        Patrick  depuis  un  jardin  d’ Obigies.