Le basilic – l’ herbe royale : une aromatique aux multiples bienfaits

Suite à la lecture de l’ excellent article de Marc Knaepen dans le supplément Deuzio du journal  » L’ Avenir  » de ce 7 septembre 2019, je m’ empresse de vous présenter cette plante aromatique qui parfume nos salades de tomates mozzarella que j’ apprécie particulièrement.

Bénéficiant à Obigies d’ un milieu idéal, sol drainant riche en humus restant humide grâce au paillage et exposition plein Sud contre l’ abri de jardin qui le protège des vents du Nord, le basilic est la plante compagne des plants de tomates, la protégeant des ravageurs et leur offrant plus de saveur. Il éloigne ainsi les fourmis et les altises, sorte de puces de terre mais attention, si vous traitez vos plants de tomates avec des solutions de cuivre, redoublez de prudence car le cuivre tue le basilic. Vous devrez néanmoins surveiller l’ éventuelle apparition des petites limaces noires que je rencontre plutôt dans mes fraisiers. Il favorise également la croissance des poivrons, piments et concombres.

Sur les photos, vous aurez certainement remarqué la présence de la bourrache officinale qui a fait également l’ objet d’ une note sur ce blog. Outre l’ intérêt culinaire de cette plante, je l’ utilise comme plante attractive pour les insectes butineurs qui ne manqueront pas de visiter les fleurs des plants de tomates.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, je laisse monter quelques tiges en fleurs pour attirer également les insectes pollinisateurs.

Cette plante au parfum si intense a également d’ autres usages. En infusion, le basilic est actuellement utilisé pour soigner les spasmes gastriques et les coliques. Il prévient également les nausées et vomissements et aura une action anti-inflammatoire sur les aphtes si vous en mâchez quelques feuilles fraîches.

J’ ai planté ici, l’ espèce la plus commune  » Fin vert «  à petites feuilles mais vous trouverez peut-être en pépinière ou dans des jardineries plus spécialisées: la variété  » Purple Ruffles «  aux feuilles pourpres,  » A feuilles de laitue «  variété à grandes feuilles et  » Lemon basil «  au parfum citronné.

Marc Knaepen propose l’ usage du basilic comme insecticide, en voici la recette :  » On récolte 30 g de feuilles avec les tiges, on les découpe avec une paire de ciseaux avant de les jeter dans 1 L d’ eau qu’ on porte à ébullition en laissant le couvercle sur le récipient. Après refroidissement, on laisse macérer le tout ( toujours avec le couvercle ) pendant 24 heures. On filtre et on utilise cette  » tisane «  pour éliminer ou éloigner les pucerons, mouches mineuses et autres piérides. « 

En espérant que cette note vous aidera à cultiver au mieux cette plante aromatique aux multiples propriétés et ainsi, à lutter contre les nuisibles du potager d’ une manière plus respectueuse de l’ environnement.

Réf. Bibl. : L’ article  » Sacré basilic  » de Marc Knaepen dans Deuzio, supplément du journal  » L’ Avenir «  du 7/9/2019

A bientôt pour d’ autres notes et photos depuis un jardin d’ Obigies et n’ hésitez pas à réagir et à nous faire part de vos expériences !

Patrick

Le broyat : un précieux déchet à ne pas évacuer ! BRF: een kostbaar afval om niet te evacueren

Broyage de taille de haies au jardin d' Obigies

Technique  de  couverture  et  de  protection  du  sol, le  bois  raméal  fragmenté ( BRF )  est  une  pratique  agricole  redécouverte  au  Canada, il  y a  une  dizaine  d’ années. Elle  s’ inspire  de  l’ observation  de  l’ auto-suffisance  du  milieu  forestier.

Si  vous  avez  dans  votre  jardin  des  haies  ou  des  arbustes  que  vous  taillez  régulièrement, ne  les  brûlez plus ( c’est illégal et cela importune vos voisins ) mais  faites  l’acquisition  d’un  broyeur  électrique  ou thermique ( vu  la  demande, on  en  trouve  à  des  prix  raisonnables  dans  les  commerces  spécialisés ).

Lire la suite « Le broyat : un précieux déchet à ne pas évacuer ! BRF: een kostbaar afval om niet te evacueren »