Préparation automnale du potager

Avant de profiter d’ un repos hivernal bien mérité, le mois de novembre est le moment idéal pour préparer le potager à la nouvelle saison. Qu’ il se présente en planches de culture ou en carrés surélevés, il est important de ne pas laisser la terre nue sans protection contre le vent et les pluies battantes.

Mais avant de parler des planches disponibles, nous devons protéger du gel, les dernières cultures en place. A Obigies, il reste une planche de poireaux et un petit carré de céleris rave. Ils bénéficient d’ un paillage comprenant feuilles et tontes de gazons, ce qui permettra une récolte facilitée en cas de gel prolongé et une activité de nos auxiliaires sous cette couche végétale.

Mais revenons aux planches nues, dégagées des dernières récoltes, haricots, fraisiers et courgettes. Il est nécessaire d’ aérer la terre en la griffant légèrement et en éliminant toutes adventices indésirables.

J’ apporte ensuite du compost bien mûr ( voir note spécifique Le compost : l’or brun du jardinier ) que j’ épands pour les cultures exigeantes mais pas pour la planche destinée aux haricots du printemps prochain.

Il me reste alors placer une bonne couche de déchets végétaux issus de résidus des tailles de haies ( troène, charme, hêtre pourpre, de tontes de pelouses et de feuilles ( évitons les feuilles de fruitiers ) . Cette couche végétale protégera la terre du vent, des pluies violentes et maintiendra une vie où tous les organismes vivants, bactéries, champignons, vers et autres insectes auxiliaires travailleront pendant que vous vous reposerez. (Petit lien vers une note précédente Le broyat : un précieux déchet à ne pas évacuer ! )

Au printemps, vous pourrez repiquer vos légumes, planter oignons, ail et échalotes sans évacuer ces végétaux en partie transformés. Pour les semis, je récolterai au râteau cette couverture ( elle rejoindra le compost ) et préparerai la planche en affinant la terre et en éliminant les petits cailloux. Mais dès que les semis ( carottes, salades, radis …) auront levé, je recouvrirai le sol de compost et de fines couches de gazon afin de maintenir l’ humidité et réduire la pousse des adventices indésirables.

Ce traitement ( compost et paillage ) sera également appliqué aux arbustes fruitiers : framboisiers, groseilliers, mûriers et myrtilliers ( photos ci-dessous )

Mais, avant de profiter d’ un repos relatif, n’ oublions pas d’ entretenir notre matériel: emmener la tondeuse à l’ entretien, graisser et aiguiser les différents outils à manche et ( petit rappel de mon épouse )  » ranger l’ abri de jardin où une vache ne retrouverait pas son veau !!  »

Je vous souhaite d’ heureuses fêtes de fin d’ année et espère vous retrouver toujours aussi nombreux et intéressés par ces petites rubriques rédigées depuis un jardin d’ Obigies, qui je le rappelle, se situe en Belgique mais plus précisément en Wallonie picarde, province du Hainaut, tout proche de Tournai.

Patrick

Un commentaire sur “Préparation automnale du potager

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s