Le potager et la sécheresse estivale

Avec la sécheresse de cet été, le potager, dont vous voyez ici une vue générale, nécessite un paillage et un arrosage réguliers. La première taille des haies basses et la capacité des citernes ( 20.000 L) me permettent de maintenir une croissance des légumes même si certains semis comme ceux des haricots ont rencontré quelques problèmes.

Le premier carré ( à G. sur la photo d’ en-tête ) a accueilli 2 lignes de pommes de terre: Esterling rouge et jaune avec une récolte très moyenne en raison de la sécheresse. Ont succédé les poireaux d’ hiver, très vite paillés. La rangée de framboisiers, à leurs côtés, achève sa production et profitera très prochainement de l’ élimination des tiges de l’ année pour laisser la place aux jeunes tiges qui ont poussé au centre.

Le deuxième carré ( à l’ avant-plan et à D. sur la photo d’ en-tête ) accueille les semis de printemps: radis, laitue à couper, carottes et jeunes plants de tomates, issus de semis spontanés et forcément moins vigoureux que les plants contre l’ abri de jardin, profitant d’ une protection de la pluie et du vent du Nord. La 2ème bande de ce carré voit une croissance spectaculaire de 2 plants de courgettes et de laitues.

Le 3 ème carré ( en haut à D. sur la photo d’ en-tête ) sur une première bande préparée sans compost maison, voit enfin les haricots princesse pousser. C’ est avec un peu de retard en raison d’ un semis en 2 temps. Sur la deuxième bande, j’ ai récolté de belles échalotes mais trop peu d’ ail, malgré la promesse d’ un beau rapport à leur sortie d’ hiver. Le terrain libéré m’ a permis d’ y repiquer des laitues  » Pain de sucre « , des endives et quelques betteraves rouges. La petite surface libre me permettra de semer prochainement épinards et mâche.

Le 4 éme carré ( en haut à G. sur la photo d’ en-tête ) accueille la petite pépinière et les groseilliers à maquereau qui m’ ont offert une très belle récolte ( 5 kg ), sitôt valorisée en confiture succulente.

C’ est ici que s’ achève le petit tour du potager. Je vous souhaite de belles récoltes, des visites agréables avec des échanges intéressants avec membres de votre famille et amis. Prenez soin de vous et de votre petit ou grand coin de paradis et je vous dis à bientôt pour d’ autres notes et photos. La petite parcelle fleurie des papillons et insectes nous promet de belles observations.

Patrick depuis un jardin d’ Obigies.

Le potager après les fortes chaleurs de l’ été

Les fortes chaleurs ont cessé et le retour de la pluie est prévu cette semaine. La dernière planche, prévue pour les derniers semis, a été débarrassée du broyat et des feuilles qui recouvraient le compost et maintenaient une humidité propice aux auxiliaires: vers, bactéries filamenteuses. J’ en profite donc pour vous présenter la configuration du potager avec la photo ci-dessus.

1er carré en bas à G: comprenant une planche de framboisiers tout récemment palissés à la  » Hollandaise « , après la taille des rameaux à fruit de cette année. Sur la 2ème planche, les fraisiers continuent à fleurir et à nous offrir des fruits agrémentant notre petit-déjeuner.

2ème carré en haut à G: une planche de groseilliers à maquereau dont les fruits m’ ont permis de confectionner de délicieuses confitures et la planche de D. contenant les containers de jeunes vivaces et graminées issues de divisions qui raviront mes amis de passage au jardin.

3ème carré en haut à D.: comprenant une planche de haricots princesse  » Divinel  » très prolifiques et la planche des derniers semis: roquette, carottes, mâche et épinards.

4ème carré en bas à D.: comprenant les poireaux d’ hiver et les carottes semées au printemps. Sur 2ème planche, des salades  » Pain de sucre «  et  » Radicchio «  protégées du soleil brûlant par un carton, des céleris verts et 2 plants de courgette: une de courgettes jaune un peu envahie par le développement du plant de courgettes vertes à la fructification généreuse et parfois surprenante.

Et n’ oublions pas les 3 plants de tomates, adossés contre l’ abri de jardin, exposés plein sud et à l’ abri des vents du Nord, accompagnés de Basilic et de Bourrache officinale destinée à attirer les pollinisateurs.

Le tour du potager est terminé et je vous souhaite d’ aussi belles récoltes qu’ à Obigies . N’ hésitez pas à réagir et à faire part de vos expériences qu’ elles soient positives ou négatives. Vos remarques seront utiles aux lecteurs du blog, passionnés de culture respectueuse du sol et de notre environnement. Merci d’ avance !

A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis ce bout de terre au pied de notre petit mont St Aubert.

Patrick