Palissage des framboisiers  » à la Hollandaise « 

J’ ai profité du déplacement des framboisiers pour tenter une méthode différente de palissage : la méthode hollandaise. Voici en quelques photos les détails de ce palissage différent de la haie traditionnelle en ligne.

Elle se caractérise essentiellement par un double palissage qui permet de fixer les cannes de framboisiers à des fils écartés de 50 cm de la ligne de plantation. Les deux lignes de palissage sont donc écartées d’ 1 m. La canne est fixée au 1er fil à une hauteur de 75 cm, le 2ème qui permettra de fixer les rameaux est à 1, 15 m.

Cette méthode facilitera ainsi la taille des cannes ayant produit les fruits et permettra aux jeunes pousses de se développer entre les plus anciennes.

La photo ci-dessous vous montre la raison de la transplantation. La détérioration des palissades en noisetier tressé qui ont fait l’ objet d’ une note, il y a quelques années, m’ ont incité à prévoir un nouveau rideau de verdure. J’ ai opté pour une haie de 60 Ifs communs – Taxus baccata , en espérant que lorsque je démonterai la palissade en noisetier, j’ aurai obtenu une haie bien dense.

En vous souhaitant bon courage et beaucoup de plaisir pour les nombreux travaux qui s’ annoncent au potager. Prudence encore pour les tailles d’ Hydrangea, Buddleia et rosiers sensibles aux derniers assauts de l’ hiver.

A bientôt pour d’ autres nouvelles, astuces et photos depuis Un jardin d’ Obigies !

Patrick

Devine qui vient manger au jardin ces 1 et 2 février 2020 ? Raad eens wie vandaag komt eten ?

Chaque  hiver  depuis  2004, l’ association  Natagora  invite  les  particuliers  à  observer  et  compter  les  oiseaux  qui  visitent  leur  jardin. Cette  opération  » Devine  qui  vient  manger  au  jardin. » est  également l’occasion  de  faire  découvrir  au  plus  grand  nombre, les  espèces  d’oiseaux  de  nos  jardins.

Lire la suite « Devine qui vient manger au jardin ces 1 et 2 février 2020 ? Raad eens wie vandaag komt eten ? »

Taille d’ hiver des tilleuls palissés

Taille des tilleuls palissés ( Un jardin d' Obigies - B. - 18/12/2018 )Profitant  de  la  douceur  de  ce  mois  de  décembre, je  poursuis  la  taille  en  m’ attaquant  aux  tilleuls  palissés. Vu  la  hauteur  de  ce  rideau  de  verdure, l’ échelle  double  est  requise. Au  niveau  du  matériel, le  sécateur  et  l’ ébrancheur  suffisent. Pas  de  nuisance  sonore  pour  mes  voisins  avec  la  tronçonneuse …

Lire la suite « Taille d’ hiver des tilleuls palissés »

Le compost : l’or brun du jardinier

Compost mûr prêt à l' emploi

Si  vous  ne  l’avez  pas  encore  installé  au  fond  de  votre  jardin, dans  un  coin  plutôt  ombragé, il  n’est  pas trop  tard  pour  choisir  l’emplacement  de  votre  bac  à  compost: endroit  où  vous  allez  rassembler  et  transformer  différentes  matières  organiques: déchets  de  table, du  jardin, fumier  de  poules, paille, en  un  amendement  de  qualité. ( voir  ci-dessus  compost  mûr  prêt  à  l’ emploi ) Lire la suite « Le compost : l’or brun du jardinier »

Le broyat : un précieux déchet à ne pas évacuer ! BRF: een kostbaar afval om niet te evacueren

Broyage de taille de haies au jardin d' Obigies

Technique  de  couverture  et  de  protection  du  sol, le  bois  raméal  fragmenté ( BRF )  est  une  pratique  agricole  redécouverte  au  Canada, il  y a  une  dizaine  d’ années. Elle  s’ inspire  de  l’ observation  de  l’ auto-suffisance  du  milieu  forestier.

Si  vous  avez  dans  votre  jardin  des  haies  ou  des  arbustes  que  vous  taillez  régulièrement, ne  les  brûlez plus ( c’est illégal et cela importune vos voisins ) mais  faites  l’acquisition  d’un  broyeur  électrique  ou thermique ( vu  la  demande, on  en  trouve  à  des  prix  raisonnables  dans  les  commerces  spécialisés ).

Lire la suite « Le broyat : un précieux déchet à ne pas évacuer ! BRF: een kostbaar afval om niet te evacueren »

Les Cheveux d’ ange ou Stipa Tenuissima

 

Graminées Stipa tenuissima
Graminées Stipa tenuissima

Cette  graminée, de  la  famille  des  Poacées, très  présente  dans  les jardins  publics  est  également  présente  au  jardin  d’ Obigies. Son  nom  scientifique  est   » Nassella  tenuissima  » et  elle  est  originaire  du S-O. des Etats-Unis, du N. du Mexique  et  de  l’ Argentine.

Implantées  initialement  en  bordure de  la  mare  mais  trop  à  l’ ombre, je  les  ai  déplaçées,  lors  de  la  suppression  du Pin  Parasol ( Pinus Pinea ) à  l’ avant-plan  des  Gaura Lindheimeri, et  du  Malus  Evereste. Lire la suite « Les Cheveux d’ ange ou Stipa Tenuissima »

La taille en vert des arbres fruitiers

Taille en vert d' un pommier " Belle de Boskoop " au jardin d' Obigies Si  vous  ne  l’ avez  pas  encore  pratiquée, il  est  nécessaire  de  procéder  à  une  taille  d’ éclaircissage  des  fruits  sur  les  formes  palissées  des  pommiers  et  des  poiriers  et  si  leur  taille  le  permet, sur  des  variétés  basse  et  moyenne-tiges.

Lire la suite « La taille en vert des arbres fruitiers »

La taille en vert de la vigne

Vigne en fleur ( Un jardin d' Obigies - B. - 9/7/2012 )            Vous  aurez  certainement  remarqué  que  grâce  aux  conditions  très  favorables  de ce printemps, la  croissance  de  vos  vignes  est  spectaculaire  et  même  anarchique. Cela  nécessitera  plusieurs  interventions  en  fin  de  printemps  et  début  d’été. Ces  interventions  constituent  la  taille  en  vert  et  ont  pour  objectif  de  réguler  la  végétation  et  le  feuillage  au  profit  de  la  bonne  exposition  et  de   la  croissance  des  grappes. Les  photos  illustrant  cette  note  concernent  quatre  vignes  conduites  en  cordon  à  deux  bras  horizontaux.

Cette  note  est  une  synthèse  d’ articles  et  de  vidéos  et  a  pour  but  de  simplifier  une  littérature  parfois  compliquée  pour  des  jardiniers  amateurs  mais  néanmoins  soucieux  de  ne  pas  faire  trop  d’ erreurs. J’ espère  qu’ après  lecture, vous  y  verrez  plus  clair  et  oserez  tailler  votre  vigne. Pour  plus  de  détails  les  sites  rustica.fr  et  Gerbeaud.fr  vous  seront  utiles.

Merci  de  vos  réactions.

Lire la suite « La taille en vert de la vigne »

La bourrache: une plante sauvage intéressante au jardin écologique

Certaines plantes sauvages sont conseillées et introduites dans les jardins écologiques. Je voudrais vous présenter ici la Bourrache, une plante intéressante à plusieurs titres.
 » L’ Herbier des Plantes sauvages  » de P. et D. Vignes nous apprend que la bourrache ou  » Borrago officinalis  » est consommée dès la préhistoire. Cuites, les jeunes feuilles, riches en potassium et calcium, ont une saveur d’ épinard et entrent aujourd’hui dans la recette d’ omelettes, de chaussons salés ou de beignets. Crues, au goût de concombre, elles se mangent en salade et garnissent les tartines de fromage frais. Les corolles bleues étoilées, détachées des fleurs, décorent joliment certains plats: boule de riz créole, salade verte, canapés apéritifs et glaçons.
Bordon sur fleur de bourrache ( Un jardin d' Obigies - B. - 15/8/2018 )

Mais  cette  bourrache, dite  « des  officines »  c-à-d.  des  pharmacies  et  des  herboristes, a  connu  des  usages  médicaux  notamment  par  ses  propriétés  anti-inflammatoires. On  la  cultive  de  nos  jours  pour  extraire  des  akènes  une  huile  aux  vertus  cosmétiques, bonne  pour  la  peau, les  cheveux, les  ongles. En  infusion, la  bourrache  chasse  le  stress, apaise  la  toux, est  diurétique  et  sudorifique.

Cette  vigoureuse  annuelle, généralement  de  couleur  bleue, plus  rarement  blanche  ou  rose-mauve, rustique  jusqu’à  – 15°  est  une  plante  très  mellifère  et  de  très  bonne  compagnie  pour  nos  légumes  du  potager. Une  fois  semée, on  peut  la  retrouver  la  saison  suivante  dans  des  coins  inattendus. En  effet, il  semble  que  les  fourmis, très  avides  de  ses  graines, se  chargent  de  leur  dispersion.

Pour  un  usage  régulier  des  jeunes  feuilles  et  fleurs, il  est  conseillé  d’en  semer  régulièrement.

          Précaution: Si  vous  avez  la  peau  sensible, il  serait  préférable  d’utiliser  des  gants  pour  manipuler  ses  feuilles  rêches.

A  bientôt  pour  la  découverte  d’autres  plantes  dites   » sauvages « .

Patrick  depuis un  jardin  d’ Obigies