L’ arrivée des Grives litornes

Le Malus Everest, pommier ornemental suscite actuellement beaucoup d’ intérêt chez les oiseaux de nos jardins. Si j’ observe chaque hiver les mésanges et les merles noirs qui se délectent des petites pommes colorées, cet hiver et certainement en raison des conditions météo actuelles, gel et neige, des grives litornes se sont invitées et comptent bien prendre part au festin. Faisons connaissance avec cette grive plus colorée que la grive musicienne, plus commune dans nos jardins.

Lire la suite « L’ arrivée des Grives litornes »

Retour de l’ hiver

Pour ce deuxième jour d’ observation et de recensement des oiseaux de nos jardins organisé par l’ association Natagora, la météo nous gratifie d’ un décor hivernal, saupoudrant d’ une fine couche de neige, végétaux et éléments décoratifs et facilitant de fait, l’ identification de nos petits visiteurs ailés.

Je vous propose ainsi aujourd’hui une petite balade au jardin qui, après un éveil dû à une douceur anormale, va probablement reprendre un petit repos végétatif, normal pour ce début de mois de février. Après quelques vues d’ ensemble, nous nous attarderons à certains végétaux qui retrouvent une élégance certaine.

A l’ avant de la maison, les Phyllostachys  » aurea spectabilis «  ploient un peu et les jonquilles se réveillent entre les Miscanthus  » Morning light «  déjà taillés.

Prenons le chemin de la terrasse où la petite table attendra encore un peu avant de nous inviter à prendre l’ apéro à l’ ombre des tilleuls palissés.

Nous abordons les parterres bordant la mare avec ci-dessous, les graminées  » Stipa tenuissima «  et les Hydrangea  » Annabelle «  retrouvent leur superbe.

L’ Oranger du Mexique –  » Choisya ternata «  déjà bien avancé vers une floraison précoce se voit freiné dans son développement.

Poursuivons la balade vers la mare. »

A gauche le bambou aux feuilles panachées Pleioblastus « fortunei variegata  » et les Miscanthus  » gigantea  » et à droite les graminées Pennisetum japonicum et Miscanthus  » Red Silber « 

Sous le noyer, entouré par la haie de charmes et de houx, le domaine des petits-enfants est au repos.

Les bouleaux de l’ Himalaya – Betula  » utilis «  trônent au milieu du bosquet et les fruitiers demi-tige sommeillent.

Quelques fruits revêtent leur blanche couverture: pommes, cardère et Photinia

Quelques éléments décoratifs prennent une autre dimension .

Et s’ il y a bien un arbuste qui ne craint pas ce retour hivernal, c’ est bien ce tout jeune Hamamélis de Chine, tout récemment introduit.

Le retour de la neige et des températures proches du 0°, ont encouragé les oiseaux à fréquenter les mangeoires, ce qui, malgré leur nombre et leur dispersion, ont provoqué quelques querelles, surtout chez les Verdiers d’ Europe au caractère trempé.

C’ est sur ces images de quelques-uns des visiteurs du jardin que je vous dis au revoir et à bientôt pour d’ autres nouvelles de ce jardin.

Patrick depuis Obigies

Nettoyage et réinstallation des nichoirs

IMG_5034

Vous avez sans doute constaté que les mésanges commencent à visiter vos nichoirs. Si vous n’ avez pas eu le temps de les nettoyer cet automne, avec  l’ arrivée de l’ hiver, il  est  temps  de  procéder  au  nettoyage  et  à  la  réinstallation  des  nichoirs. La  pose  de  nichoirs  permet  de  compenser  le  manque  de  cavités  naturelles  dont  certaines  espèces  ont  besoin  pour  nicher, surtout  dans  les  nouveaux  jardins  ne  comportant  pas  de  dépendances, de  vieux  murs, de  vieux  arbres  munis  de  cavités.

Lire la suite « Nettoyage et réinstallation des nichoirs »

Pose d’ un nichoir pour Pic épeiche

Ayant constaté une activité débordante d’ un Pic épeiche durant cette année et l’ agrandissement d’ une cavité dans le noyer, j’ ai acheté auprès de la L.R.B.P.O. ( http://www.protectiondesoiseaux.be ) un nichoir en bois de bouleau avec l’ espoir de pouvoir observer ce printemps, l’ installation du couple et le nourrissage d’ une petite famille d’ oisillons.

Lire la suite « Pose d’ un nichoir pour Pic épeiche »

Nourrissage des oiseaux en hiver

Mésange bleue ( Obigies - B. - 11/12/2017 )

Avec  le  retour  de  la  neige  dans  certaines  régions  du  pays  et   les  températures  plus  basses  observées  ces  derniers  jours, il  est  indispensable  de  fournir  à  nos  alliés  les  oiseaux, la  nourriture  et  l’ eau  indispensables  à  leur  survie.

Lire la suite « Nourrissage des oiseaux en hiver »

A la Ste Catherine, tout bois prend racine …

Plantation d'un arbre fruitier basse-tige au jardin d'Obigies

Le  25  novembre  approche  et  malgré  une  petite  polémique  sur  le  sujet, le  vieil  adage  semble  bien  se  vérifier: le  temps  est  propice  aux  plantations  et  spécialement  aux  variétés  aux  racines  nues, nettement  moins  chères  et  promises  à  une  reprise  plus  sûre  vu  l’ humidité  et  la  température  de  la  terre. N’ hésitez  pas  à  consulter  votre  pépiniériste  le  plus  proche.

J’ en  profite  pour  vous  représenter  la  note  publiée  il  y  a  quelques années, sur  la  plantation  d’ un  jeune  arbre  fruitier,  un pêcher basse-tige  » Reine du verger « , reprécisant  en  photos  les  principales  étapes.

Lire la suite « A la Ste Catherine, tout bois prend racine … »

Les feuilles d’ automne se ramassent à la pelle

IMG_0181

Vous  profitez  certainement  de  la clémence de cet  automne  pour  ramasser  les  feuilles  mortes. En  effet, mieux  vaut  ne  pas  les  laisser  étouffer  votre  gazon, mais  n’hésitez  surtout  pas  à  les  utiliser  soit  en  les  incorporant  au  compost  en  formant  des  couches  régulières  en  alternance  avec  des  déchets  verts ( déchets  de  cuisine  et  tonte  de  gazon )  et  du  broyat  d’arbustes  ou  de  haies, ou  également  pour  pailler  les  pieds  des  arbustes, vivaces  et  rosiers.

Lire la suite « Les feuilles d’ automne se ramassent à la pelle »

Calme relatif au potager

Si avec l’ automne et ce temps maussade, les allers-retours au potager sont moins fréquents, il est encore possible d’ y être actif et y trouver encore du plaisir. A Obigies, je peux y récolter poireaux d’ hiver et jusqu’ aux premières gelées, scaroles, salades  » pain de sucre « , tomates cerises, carottes, céleris verts, betteraves rouges, basilic et persil. Je viens également de planter 2 lignes de fraisiers et l’ ail y trouvera bientôt sa place.

Lire la suite « Calme relatif au potager »

La mare très fréquentée

Malgré le radoucissement des températures en ce début d’ automne, la mare nous permet d’ observer les baignades d’ oiseaux dont la Grive musicienne et la plus élégante, la Bergeronnette des ruisseaux, sans doute attirée par le bruit de la petite chute d’ eau.

Vu le beau monde à la mare, le Merle noir se contente de la petite vasque en grès.

Les Pigeons ramiers ne sont pas non plus les derniers à en profiter.

Et je peux vous ajouter un dernier visiteur au vol majestueux, grand amateur de nos poissons rouges et pêcheur efficace de surcroît: le Héron cendré, ici en visite matinale .

Gardez votre paire de jumelles à portée de mains car en cette période migratoire, si votre jardin peut encore leur offrir le gîte et le couvert, vous aurez peut-être le plaisir d’ observer quelques oiseaux de passage.

A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies.

Patrick

Un bouquet coloré dans la mare: « Schizostylis coccinea « 

La  mare se pare actuellement de couleurs rose et rouge  avec  la  floraison  tardive  du  Schizostylis  coccinea. Cette  élégante  plante  vivace, de la famille des Iridacées, à  souche  rhizomateuse, porte  de  magnifiques  fleurs  roses, rouges ou blanches  étoilées, en  épi  à  la  manière  d’un  glaïeul. On  l’appelle  aussi  le  Petit  glaïeul  d’eau. Elle  est  originaire  d’Afrique  du  Sud  où elle pousse spontanément le long des cours d’ eau . 

Elle  demande  une  exposition  ensoleillée  et  supporte  une  immersion  de  – 10 cm mais se plait également en pleine terre, à proximité de milieux humides car elle apprécie les sols frais. Son développement nécessite  une  protection  sous  climat  froid  car  elle  n’est  rustique  que  jusqu’à  – 15°, ce  qui  dans  notre  petite  Belgique, ne  devrait  pas  poser  trop  de  problèmes. 

Mesurant plus ou moins 60 cm, le Shizostylis présente des épis composés d’ élégantes fleurs en forme d’ étoiles. Sa floraison s’ étend théoriquement de septembre à novembre mais en cas d’ hiver doux, celle-ci peut se prolonger. Ses  longues  feuilles  étroites, vert  printemps,  forment  rapidement  des  touffes  vigoureuses nécessitant une division tous les trois ou quatre ans. Cette année, la floraison débuta en juillet. La  multiplication  se  fait  par  séparation  de  rejets  et  on  compte en pleine terre 10  plants  au  m2.

Il  existe  différents  cultivars: – « Alba » est  un  très  beau  cultivar  à  fines  fleurs  blanches

« Major » donne  de  grandes  fleurs  rose  vif

                                           « November Cheer »  possède  des  fleurs  rose  tendre

                                           « Sunrise » donne  des  fleurs  rose  saumon

                                           « Vicountess Byng »  a  des  fleurs  à  pétales  étroits  rose  pâle.

Si  vous  possédez  d’autres  variétés  que  celles  présentes  à  Obigies, n’hésitez  pas  à  m’envoyer  une  photo  que  je  publierai  sur  le  blog, pour  les  visiteurs  intéressés. Merci  d’avance  et  bons  travaux  de  début  d’automne  au  jardin.

Si vous trouvez ce blog jardin intéressant et désirez être prévenu de la parution d’ une nouvelle note, vous avez la possibilité de vous abonner à une newsletter en cliquant sur la fenêtre  » suivre  » se trouvant en bas à droite de votre écran. A très bientôt peut-être !

Patrick depuis un jardin d’ Obigies

Réf.Biblio.: – « Jardins  d’eau »  de  J-Cl. Arnoux  aux  Ed. Larousse et l’ excellent site Rustica.fr