Petit tour du jardin en ce début d’ été

Profitant des pluies abondantes de ce mois de juin, les massifs de vivaces et de graminées se sont étoffées et le jardin retrouve ses volumes et ses couleurs. Je vous propose de suivre mes pas et de le découvrir sous des lumières parfois différentes.

Premier massif situé à gauche du terrain, entre la haie de Hêtres pourpre, le noyer et la mare. Si les graminées  » Stipa tenuifolia  » se dandinent au gré du vent, les floraisons printanières des Bugles rampantes, du Viburnum plicata, de l’ Amélanchier et du Malus Everest, situés à l’ avant-plan ont disparu. Les floraisons des Hydrangea  » Annabelle «  s’ imposent généreusement en attendant l’ épanouissement des Perovskia  » Blue Spire «  et des Symphorines.

La mare donne vie aux nénuphars qui volent la vedette aux plantes voisines: Iris des marais, Ail ornemental, Zantedeschia, Houttuynia cordata Chameleon, Aspérule odorante et Petite pervenche.

La mare, lieu de vie des grenouilles vertes, parfois trop bruyantes, des libellules et demoiselles ainsi que des oiseaux qui viennent s’ y baigner ou s’ y nourrir …

Dirigeons-nous vers le noyer et vers le bosquet, où le regard est de suite attiré par la superbe écorce des Bouleaux de l’ Himalaya – Betula utilis. Les Sorbiers de l’ oiseleur et le Tilleul de HenryTillia Henryana présentent déjà leurs fruits le long de la haie de charmes.

Nous nous dirigeons vers l’ abri de jardin en longeant une petite extension de la pépinière qui déborde à proximité de la palissade de mûres sans épine.

Nous franchissons le passage entre les haies pour arriver au potager qui a fait l’ objet d’ un article récent.

Le verger vu depuis le potager où Capucines, Bourraches officinales, Pavots et Coquelicots offrent une belle palette de couleurs.

La petite parcelle de pelouse non tondue accueille insectes, papillons et grenouilles qui en ont fait leur terrain de chasse.

Retour vers la maison en longeant la mare pour rejoindre la terrasse en bois, bordée de vivaces et ombragée grâce à la palissade de Tilleuls – Tillia europaea et le carport bordé des haies de Lonicera pileata et de Symphorines.

Ce ciel bleu et cette lumière nous manquent depuis quelques jours, mais la consolation sera que nos jardins ne souffriront pas de la sécheresse des derniers étés. L’ activité sera néanmoins intense avec la cueillette des fruits rouges et la confection des premières confitures.

Prenez soin de vous, de vos proches et … de votre jardin. A bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies. Avec toute mon amitié.

Patrick

10 commentaires sur “Petit tour du jardin en ce début d’ été

  1. Un jardin magnifique qui est entretenu avec amour. Nous avons peut être un été pluvieux mais il permet l épanouissement de toute la végétation locale. Bravo

    J'aime

  2. Magnifique ! Quelle belle diversité d’ambiances ! Comme tout cela est bien entretenu, et ce n’est pas facile quand chaque averse fait resurgir les indésirables. Je suis curieuse : sur la dernière photo (format paysage), ces grands parallélépipèdes, c’est du végétal ?

    J'aime

      1. La classe ! J’ai planté beaucoup de lonicera nitida pour structurer le jardin mais il me semble que le L. pileata est encore plus adapté. Mais la qualité de la taille doit y être pour beaucoup, j’imagine 👍

        J'aime

      2. Je taille les deux variétés, il n’ y a pas beaucoup de différence à part la taille de la feuille. Seul inconvénient, elles nécessitent toutes deux plusieurs tailles par saison pour avoir cet aspect. Je lui ai consacré une note en suggérant cette alternative au buis particulièrement fragilisé par les chenilles de la pyrale.

        Aimé par 1 personne

      3. Oui, moi aussi, je multiplie les lonicera nitida pour structurer le jardin et pour camoufler les souches mais je suis un peu dépassée par les tailles. Avec la pluie, il faudrait les tailler un fois par mois ! Pileata est donc aussi exigeant en taille ?

        J'aime

  3. Oh oui ! Il est vrai qu’ avec cet été pluvieux, tout pousse à grande vitesse. la différence est flagrante avec les étés précédents. Même les graminées, très présentes à Obigies, retrouvent leur taille normale. Une consolation: peu de corvée arrosage et la citerne se remplit …

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s