Le potager et la sécheresse estivale

Avec la sécheresse de cet été, le potager, dont vous voyez ici une vue générale, nécessite un paillage et un arrosage réguliers. La première taille des haies basses et la capacité des citernes ( 20.000 L) me permettent de maintenir une croissance des légumes même si certains semis comme ceux des haricots ont rencontré quelques problèmes.

Le premier carré ( à G. sur la photo d’ en-tête ) a accueilli 2 lignes de pommes de terre: Esterling rouge et jaune avec une récolte très moyenne en raison de la sécheresse. Ont succédé les poireaux d’ hiver, très vite paillés. La rangée de framboisiers, à leurs côtés, achève sa production et profitera très prochainement de l’ élimination des tiges de l’ année pour laisser la place aux jeunes tiges qui ont poussé au centre.

Le deuxième carré ( à l’ avant-plan et à D. sur la photo d’ en-tête ) accueille les semis de printemps: radis, laitue à couper, carottes et jeunes plants de tomates, issus de semis spontanés et forcément moins vigoureux que les plants contre l’ abri de jardin, profitant d’ une protection de la pluie et du vent du Nord. La 2ème bande de ce carré voit une croissance spectaculaire de 2 plants de courgettes et de laitues.

Le 3 ème carré ( en haut à D. sur la photo d’ en-tête ) sur une première bande préparée sans compost maison, voit enfin les haricots princesse pousser. C’ est avec un peu de retard en raison d’ un semis en 2 temps. Sur la deuxième bande, j’ ai récolté de belles échalotes mais trop peu d’ ail, malgré la promesse d’ un beau rapport à leur sortie d’ hiver. Le terrain libéré m’ a permis d’ y repiquer des laitues  » Pain de sucre « , des endives et quelques betteraves rouges. La petite surface libre me permettra de semer prochainement épinards et mâche.

Le 4 éme carré ( en haut à G. sur la photo d’ en-tête ) accueille la petite pépinière et les groseilliers à maquereau qui m’ ont offert une très belle récolte ( 5 kg ), sitôt valorisée en confiture succulente.

C’ est ici que s’ achève le petit tour du potager. Je vous souhaite de belles récoltes, des visites agréables avec des échanges intéressants avec membres de votre famille et amis. Prenez soin de vous et de votre petit ou grand coin de paradis et je vous dis à bientôt pour d’ autres notes et photos. La petite parcelle fleurie des papillons et insectes nous promet de belles observations.

Patrick depuis un jardin d’ Obigies.

8 commentaires sur “Le potager et la sécheresse estivale

  1. Superbe!
    Je cultive aussi un potager. Plutôt à l’ancienne, je n’arrose que les plantes repiquées durant une huitaine de jours suivant la mise en terre. Je ne paille pas non plus. Cette année, la sécheresse a sérieusement compliqué la levée des carottes d’hiver et les chicons. La récolte des pommes de terre hâtives est très bonne et ce contrairement à une tendance à la morosité en ce domaine. En raison du confinement, pour limiter les déplacements, j’ai semé, éclairci et repiqué toutes les variétés de salades cultivées ; avec grand succès. Cela m’a également permis d’approvisionner mon voisin en laitues et scaroles à repiquer. Je renouvellerai l’expérience dans le futur. Et ce qui ne gâte rien, c’est plus économique.
    Bonne continuation dans ton remarquable jardin, Patrick.

    J'aime

  2. Belle présentation, merci.
    Je vois sur la photo d’ensemble que vous avez limité vos parcelles en ‘dur’.
    Vous avez utilisé des planches ? Traitées ? De quelle heuteur ? (dans et hors sol)
    Je suppose que vous en avez profité pour surélever un peu l’espace potager ?
    Cela ne vous pas trop de problème pour bêcher et/ou greliner ?

    J'aime

  3. J’ avais constaté lors d’ une ouverture publique du jardin que le potager attirait les visiteurs et suscitait les échanges.Je le veux aussi attractif et esthétique qu’ un parterre de vivaces, un ensemble d’ arbustes ou la mare aux nénuphars. Donc d’ une disposition en bandes surélevées utilisées en permaculture, appelées également planches de culture, j’ ai organisé la surface disponible en 4 carrés avec un passage en carreaux de béton.La terre est maintenue par des planches de terrasse, récupérées, en Bankiraï et posées au niveau de la pelouse. La tonte entre les carrés a remplacé le désherbage pratiqué auparavant entre les bandes de terre.Vu la composition du sol à Obigies (très sablonneuse), plus besoin de bêche. La terre est recouverte en hiver par du broyat, des feuilles et du compost, ce qui favorise la vie des micro-organismes qui transforment ce paillage en matières nutritives. Je prélève le paillage non décomposé pour les semis et plantations et repaille après la levée et la pousse des légumes. J’ espère ainsi avoir répondu à vos questions mais n’ hésitez pas à poser vos questions.Merci d’ avoir réagi à la note. A bientôt. Patrick

    Aimé par 1 personne

  4. Ohh…j’ai écrit presque la même chose au sujet de mon potager atypique.
    Personnellement, pour le rendre attractif, pour les yeux et pour les pollinisateurs, je mélange fleurs et légumes.
    Cela a l’intérêt de détourner les ravageurs des rangs bien droits et de les dérouter.
    La terre chez moi est argileuse au plus haut point contrairement à la vôtre mais les carrés potagers, là où j’en dispose, ont le même intérêt, celui de garder de la « bonne terre » en place et de délimiter zones de cultures par rapport aux zones de passage. J’apporte ce qu’il faut juste là où il faut. Mes allées servent aussi à dégrader le broyat en attendant de le rendre aux plantes, ou à laisser pousser les adventices qui, une fois tondues, viendront renforcer le mulch autour des plants.
    Pour l’instant, je dispose de beaucoup moins d’eau, la réserve n’étant pas encore raccordée au potager.
    Merci pour vos explications. A bientôt…oui, je reviendrai.
    Corinne
    le-noyau-du-jardin.com

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s