Lutte contre la propagation des bambous

Vous trouverez sur le blog d’ autres notes sur la surveillance nécessaire des bambous et de leur développement parfois problématique mais voici en photos la description d’ un nouvel épisode de mon combat contre le développement anarchique des bambous et plus spécialement du Hibanobambusa tranquillans shiroshima qui embellissait le parking devant la maison.

Cette espèce classée parmi les bambous de taille moyenne (3 à 9 m) est issue de l’ hybridation entre un Sasa et un Phyllostachys. Elle présente la feuille large du Sasa et le chaume lisse et cannelé du Phyllostachys.

Caractérisé par un feuillage panaché très décoratif, cette variété a malheureusement la fâcheuse tendance à s’ échapper et à ne pouvoir se contenter de l’ espace qu’ on lui réserve au moyen de la barrière anti- rhisome.

Cerclage des bambous: Hibanobambusa Shiroshima Tranquilans au Jardin d’Obigies

Après plusieurs tentatives manuelles de récupérer des rhizomes chez le voisin et dans les graviers du parking, j’ ai décidé de l’ enlever en utilisant de plus gros moyens. J’ ai fait appel à mon ami Christian Malice, paysagiste et spécialiste des mares et étangs naturels, venu équipé d’ une pelleteuse. https://www.jardinsrenaturés.be

Si le plus gros des racines fut enlevé par la pelleteuse, il me resta un travail de recherche de rhisomes plus profonds et de tamisage de la terre afin de n’ y laisser aucun fragment qui aurait malheureusement la propriété de lui redonner vie.

Pour occuper l’ espace enfin restauré, j’ ai opté pour la plantation de 3 plants de Fargesia Rufa, une variété qui ne se développe que par accroissement progressif des racines comme pour les graminées ornementales. De plus cette variété à petites feuilles et de taille raisonnable (2,50 m maximum) s’ étoffera rapidement et acceptera bien la taille et la division au moyen d’ une bêche.

Si malgré les risques liés à ces graminées plutôt envahissantes, vous désirez en introduire dans votre jardin, je vous conseille de bien vous renseigner sur leur caractère  » traçant  » et de vous adresser à des pépiniéristes spécialisés.Je vous invite également à consulter l’ ouvrage  » Les bambous pas à pas  » de Yves et Simon Crouzet dans la collection Pas à Pas aux Editions Edisud.

A bientôt pour d’ autres notes et photos car le travail ne manquera pas dans les semaines qui suivront et en attendant patiemment la fin de cette pandémie et de ce confinement, portez-vous bien et embellissez votre jardin pour pouvoir l’ ouvrir au plus vite à votre famille et vos amis.

Patrick depuis un jardin d’ Obigies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s