Le jardin en ce début de printemps

Voici en quelques photos, un petit passage en revue de l’ état d’ avancement de la nature dans ce petit bout de terre au pied du mont St Aubert, notre petite colline tournaisienne.

Débutons par un bouquet de couleurs qui redonnent vie au jardin après un hiver très doux mais toujours peu coloré. Si les graminées garnissaient encore les parterres, après leur taille, les espaces manquent de volumes et de couleurs et les couleurs des bulbeuses égaient enfin notre environnement proche.

Les arbustes rivalisent pour attirer notre regard: Prunus, Ribes sanguineum et Amélanchier lamarckii garnissent agréablement la petite butte jouxtant la mare avant d’ être très prochainement déclassés par le Viburnum plicatum Mariesii et le Malus Everest.

Les vivaces, fraîchement taillées et débarrassées des adventices indésirables, profitent de l’ incorporation du compost maison et nous combleront bientôt de leurs longues et généreuses floraisons. La très attendue et élégante Anémone pulsatille bat sur le fil l ‘ Epimedium sur et déploie déjà ses premières hampes florales jaunes avant son feuillage.

Au verger, si le Poirier  » Conférence «  offre déjà ses fleurs à ses auxiliaires ailés, les pommiers semblent encore en repos excepté le « Belle de Boskoop » un peu plus précoce. J’ achève justement la taille du dernier le « Reinette étoilée « .

Les framboisiers palissés à la  » Hollandaise  » et les groseilliers à maquereaux et à groseilles rouges développent leurs feuillage et les myrtilliers arbustifs  » Vaccinium corymbosum «  offrent déjà leurs fleurs aux pollinisateurs. Les vignes se réveillent depuis quelques jours et gonflent leurs bourgeons en espérant ne pas être surprises par le gel comme ces deux dernières années.

Au potager où nous profitons des derniers poireaux et des fleurs et graines de roquettes, l’ ail rose planté avant l’ hiver, expose fièrement son feuillage tandis que ses voisines, les échalotes pointent le bout de leurs feuilles au travers de leur tapis de paille.

Les deux lignes de pommes de terre  » Esterling jaune  » et  » Esterling rouge «  viennent d’ être plantées et profitent de la protection des buttes contre les gelées tardives.

En vous souhaitant bon courage et beaucoup de plaisir au potager, je vous dis à bientôt pour d’ autres nouvelles et photos depuis un jardin d’ Obigies.

Patrick

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s