Premières plantations au potager – Eerste aanplanten in de moestuin

Ce mercredi, sous le soleil et alors que le thermomètre à l’abri de jardin indique 10°, je décide, avec l’ assistance de mes deux petits-enfants Baptiste et Antoine, d’entamer les plantations de l‘ail ( allium sativum ), des échalotes ( allium cepa ). Ma terre légère a été retournée très superficiellement à l’emplacement des plants de tomate.

Depuis quelques années, influencé par mes dernières lectures sur la culture écologique, je ne retourne plus systématiquement la terre mais la retravaille avec un « 4 dents » en y incorporant un compost maison constitué des restes des produits végétaux issus de la cuisine, de feuilles, de déchets de tonte, de broyats, de fumier de poules ou chevaux et de bactéries accélérant la décomposition.

Ce compost est stocké en tas et mélangé tous les mois pour être utilisé après trois mois. Pour les échalotes et l’ail, j’utilise des bulbes bien conservés de ma production.Depuis quelques années, je fais confiance à la variété d’échalotes « Golden Gourmet »,ronde, jaune et très parfumée .

Depuis deux années, vu le manque de rendement que je ne peux expliquer, je ne plante plus d’ oignons. Les plants sont espacés de 15 cm et les lignes de 30 cm car j’aime pouvoir retravailler le sol avec aisance sans la crainte d’écraser les jeunes plantules ( 25 cm suffisent ). Dès que les bulbes auront développé leurs feuillage, j’ étendrai des résidus de tonte ou de la paille afin de maintenir une certaine humidité en cas de sécheresse estivale et limiter la pousse des adventices indésirables.

Voici la planche, dix jours après la plantation. A l’ avant-plan, la ciboulette et le persil de la saison passée et à l’ arrière-plan, le plant d’ artichaut qui visiblement a bien résisté aux conditions hivernales tempérées.

Et voici une photo de la planche, trois semaines après la plantation et après avoir répandu, pour la première fois, des écorces de grains de café, récupérées chez mon neveu François Storme, torréfacteur des Cafés Storme à Mouscron.

Je profite de cette note pour vous donner les références des deux livres achetés récemment qui guident ma réflexion sur la culture respectueuse de la santé du sol et de la nôtre. « Un seul jardin » de Yves gagnon aux Editions Colloïdales et « Jardinez avec la nature » de Vincent Albouy aux Editions Edisud.

Profitez pleinement de ces températures printanières et des premiers moments dans le potager .

Patrick depuis un jardin d’ Obigies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s