Devine qui vient manger au jardin ces 6 et 7 février 2021 ?

Chaque  hiver  depuis  2004, l’ association  Natagora  invite  les  particuliers  à  observer  et  compter  les  oiseaux  qui  visitent  leur  jardin. Cette  opération  » Devine  qui  vient  manger  au  jardin. » est  également l’occasion  de  faire  découvrir  au  plus  grand  nombre, les  espèces  d’oiseaux  de  nos  jardins.

Après  un  hiver  2016-2017  durant  lequel  les  oiseaux  avaient  déserté  les  jardins, les  mangeoires  retrouvent  leurs  visiteurs. En  plus  de  l’ abondance  des  oiseaux  classiques, on  peut  s’ attendre  à  des  observations  de  granivores  moins  communs, liés  à  des  afflux  particuliers  cet  hiver  de  ces  espèces  venant  du  Nord. C’ est  le  cas  du  Grosbec  casse-noyaux  que  j’  ai  eu  la  chance  de  pouvoir  observer  pour  la  première  fois  dans  un  jardin  du Pas-de-Calais. Normalement  rare  aux  mangeoires, ce  magnifique  oiseau  aux  couleurs  et  à  la  silhouette  si  particulière, a  déjà  été  signalé  par  plusieurs  observateurs. En cas d’ hiver rigoureux dans les pays nordiques, nous pourrions peut-être apercevoir le Pinson du Nord. ( Photos ci-dessous )

En  vous  aidant  du  supplément  des  journaux  du  groupe  L’ Avenir  ou  des  photos  reprises  sur le  site  Natagora, observez  les  oiseaux  qui  visitent  votre  jardin, comptez-les  et  reportez  vos  observations  sur  le  document  du  dépliant  ou  directement  par  internet  sur  le  site  de  l’opération en cliquant sur ce lien oiseaux.natagora.be/fr/en-pratique

En  2016, j’ avais eu  la  joie  de  pouvoir  observer  deux  nouveaux spécimens :

  • la  mésange  huppée  qui  n’ est  pourtant pas  une  habituée  des  mangeoires  et  qui  vit  surtout  dans  les  vieilles  sapinières. Nichant  dans  les  troncs  comme  les  pics, elle  n’ est  pas  vraiment  farouche  mais  assez  difficile  à  observer .
Mésange huppée -Parus cristatus au jardin d' Obigies
  • la  mésange  à tête noire : vivant  également  dans  les  forêts  de  conifères, se  nourrissant  de  graines  et d’ insectes  à  la  cime  des  arbres  et  au  bout  des  branches  et  nichant  dans  les  trous  d’ arbres.
Mésange noire ( Obigies - B. - 6/12/2017 )

Ces dernières années, l’ observation  de  deux  nouvelles  espèces  confirme  la  réussite  de  notre  objectif  qui  était  d’ attirer  le  maximum  de  vie  sur  ce  petit  bout  de  terre  de  19  ares  exempt  de  pesticides  et  engrais  chimique.

En  effet, les  bergeronnettes  des  ruisseaux  et les grives mauvis sont venues se baigner à la mare.

Voici quelques espèces observées régulièrement au jardin.

 Pour conclure, je vous conseille de vous munir de jumelles et d’ inviter vos enfants ou petits-enfants à repérer et répertorier vos petits visiteurs ailés afin d’ aider l’ association Natagora à analyser l’ évolution des populations d’ oiseaux de nos jardins.

Rem: toutes  les  photos  illustrant  les  notes  du  blog ( excepté le Grosbec ) sont  prises  dans  le  jardin  d’ Obigies.

A  bientôt  pour  d’autres  nouvelles, trucs  et  astuces, photos … Si vous désirez être informés des publications suivantes dès qu’ elles sont mises en ligne et rejoindre ainsi les  » followers  » du blog, cliquez sur la fenêtre en bas à droite de votre écran et renseignez votre adresse-mail .

Patrick depuis un jardin d’ Obigies

Sources : https://oiseaux.natagora.be
Alain Paquet : article du magazine Natagora de janv.-fév. 2021 : » Faut-il offrir des mangeoires aux oiseaux ? « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s