Les feuilles d’automne: à utiliser sans modération

IMG_8306

Vous  profitez  certainement  de  ce  magnifique  temps  automnal  pour  ramasser  les  feuilles  mortes. En  effet, mieux  vaut  ne  pas  les  laisser  étouffer  votre  gazon, mais  n’hésitez  surtout  pas  à  les  utiliser  soit  en  les  incorporant  au  compost  en  formant  des  couches  régulières  en  alternance  avec  des  déchets  verts ( déchets  de  cuisine  et  tonte  de  gazon )  et  du  broyat  d’arbustes  ou  de  haies, ou  également  pour  pailler  les  pieds  des  arbustes, vivaces  et  rosiers.

Certaines  feuilles ( platane, noyer, châtaignier ) sont  plus  coriaces  et  servent  de  paillage  de  longue  durée. Attention  de  ne  pas  étouffer  vos  plus  petites  et  plus  jeunes  plantes  par  une  couche  trop  épaisse. Si  vous  voulez  les  incorporer  au  compost, il  faudra  les  broyer  car  leur  décomposition  sera  plus  longue. Les  feuilles  de  chêne  et  de  noyer  sont  déconseillées  car  elles  contiennent  du  tanin  et  rendent  les  terreaux  acides  si  elles  sont présentes  en  trop  grande  quantité.

Si  vous  avez  une  récolte  abondante, vous  pouvez  les  stocker  à  part, contenues  dans  un  treillis  de  clôture, à  proximité  de  votre  compost, afin  d’en  intégrer  régulièrement  pendant  l’année une  couche .

Outre  le  râteau  à  feuilles, vous pouvez  également  utiliser  la  tondeuse  qui  a  l’ avantage  de  les  broyer  et  ainsi  accélérer  leur  décomposition.

IMG_4780 (3)

Vous  pouvez  également   réaliser  un  terreau  de  feuilles.  Plusieurs  sites  internet  consultés  sur  ce  sujet  informent  qu’ on  peut  remplir  un  sac  poubelle  de  grand  format, en  ajoutant  un  peu  d’engrais  organique  et  en  faisant  quelques  trous  au  fond  avant  de  le  poser  sur  le  sol. Au  bout  d’un  à  deux  ans, on  disposerait  d’un  terreau  de  qualité  contenant  même  des  vers  de  terre, passés  par  les  trous.

Il  semble  possible  d’ accélérer  la  fermentation  en  laissant  tremper  les  feuilles  dans  un  purin  d’ortie  ou  de  consoude: 1 kg  de  matières végétales  pour  10 l  d’eau. Après  une  semaine, on  laisse  égoutter  et  on  installe  les  feuilles  sur  le  compost  ou  dans  le  silo  à  feuilles.

Si  vous  utilisez  ces  astuces  ou  d’autres  trucs  pour  utiliser  au  mieux  ce  don  des  arbres  et  arbustes, n’hésitez  pas  à  réagir  et  à   faire  profiter  les  habitués  du  blog.

Merci  d’avance. Profitez  bien  de  ce  beau  temps  et  bon  courage  pour  le  ramassage.

A  bientôt  pour  d’ autres  photos  et  astuces !

Patrick  depuis  Un  jardin  d’ Obigies

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s