La Verveine de Buenos-Aires : une vivace aérienne et généreuse

Sa silhouette  élancée  et  ses  fleurs  de  couleur  lilas  ont  attiré  mon  regard  dès  que  je  l’ai aperçue  lors  d’ une  visite  des  jardins  du  Château  de  Chaumont s/ Loire  et  j’en  ai  fait  l’acquisition  lors  d’ une  foire  aux  plantes  à Ath  .

Vous  l’aurez  sûrement  reconnue, Verbena  Bonariensis ou  Verveine  de  Buenos-Aires ( ou  du  Brésil ) a  beaucoup  d’ atouts : outre  ses  longues  tiges  aériennes ( pouvant  atteindre  2 m )  qui  apportent  de  la  structure  et  du  volume  à  vos  plate-bandes  de  vivaces, ses  fleurs  disposées  en   panicules  attirent  de  nombreux  insectes  butineurs  et  papillons. Son  feuillage  est  par  contre  discret  mais  pas  inintéressant, les  feuilles  d’un  vert  foncé  sont  lancéolées, dentées  et  réunies  en  rosettes.

Bourdon sur Verveine de Buenos-Aires ( Un jardin d' Obigies - B. - 1/7/2015 )

Sa  rusticité  étant  toute  relative, on  peut  le  comprendre  quand  on  connait  son  pays  d’origine, il  est  conseillé  de  pailler  sa  souche  en  hiver. Elle  aime  les  terrains  riches  en  humus  au  sol  léger  et  bien  drainé.

Comme  vous  pouvez  le  voir  sur  les  photos, elle  est  intéressante  pour  les  abeilles, bourdons  et  papillons. On  peut  la  multiplier  par  semis  au  chaud  en  mars, par  division  des  touffes  au  printemps  ou  par  bouturage  de  tiges  en fin d’été  ou  en  automne   et  si  vous  laissez  les  fleurs  monter  en  graines, elle  aura  tendance  à  conquérir  du  terrain. C’ est  ainsi  que, chaque  année, je  peux  prélever  des  jeunes  pousses  dans  les  parterres  et  offrir  aux  amis  et  visiteurs du  jardin, des  jeunes  plantes.

IMG_1074Au  Brésil, elle  est  considérée  comme  une  mauvaise  herbe  vu  ses  tendances  invasives. Je  ne  doute  pas  que  vous  vous  laisserez  tenter comme  moi. Au  jardin, elles  se  présentent  groupées  parmi  d’ autres  vivaces  et  ci-dessous, à  l’ arrière  des  Gaura  et  des  Stipa  Tenuissima.

IMG_1109

N’hésitez  pas  à  me  faire  part  de  votre  expérience. A  bientôt et  encore  une  fois, je  vous  souhaite  beaucoup  de  bonheur  à  parcourir  votre  jardin. Comme  vous  certainement, j’ attends  avec  impatience  la  pluie  afin  de  redonner une  autre  couleur  à  nos  pelouses.

A  bientôt  pour  d’ autres  nouvelles  et  photos  du  jardin !

Patrick  depuis  un  jardin d’ Obigies

2 commentaires sur “La Verveine de Buenos-Aires : une vivace aérienne et généreuse

  1. Voilà deux trois ans que je cultive la Verveine Bonariensis.
    Fabuleux pour attirer les papillons et autres insectes.
    Chez moi,à Libramont(altitude 550 m)les plants adultes ne passent pas l’hiver à quelques exceptions près.
    Les semis que j’ai réalisés au printemps,aussi bien en serre chauffée qu’en couche et en pleine terre lèvent très trés tardivement et très difficilement,ce qui fait que je n’ai que quelques plans.Par contre si elle se resème d’elle même avant l’hiver, elle lève facilement partout dans le jardin.
    comme elle est très aérienne,je la laisse pousser dans les plates bandes de légumes.Cette année je récolterai la semence et la sèmerai avant l’hiver et on verra le résultat.

    J'aime

  2. Merci Antoine de ces informations complémentaires.Je n’en fais pas la culture systématique mais j’ai récupéré après broyage des tiges quelques pousses que j’ai placées en pépinière et qui se développent très bien.N’hésite pas à apporter le fruit de tes expériences, c’est une vivace pleine de charme pour nos jardins et les insectes qui y séjournent.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.