Ceanothus thyrsiflorus repens : un peu de Californie dans votre jardin …

IMG_4593

Cet  arbuste  à  feuillage  persistant, appelé  également  Lilas  de  Californie, nous  offre  actuellement  ses  ravissantes  et  minuscules  fleurs  bleues. Si  le  sujet  présenté  ici  semble  buissonnant  avec  des  rameaux  retombants, certains  cultivars  présentent  un  port  plus  dressé.

Origine : Tous  les  Céanothes  sont  originaires  de  Californie  et  de  la  côte  Pacifique. Les  espèces  décrites  ci-dessous  sont  caduques  en  Grande-Bretagne  et  dans  d’autres  régions  tempérées. Les  fleurs  minuscules  forment  d’innombrables  panicules  longues  de  8  à  15  cm  qui  recouvrent  les  branches  durant  tout  l’été. Les  feuilles, longues  de  2,5  à  5  cm, sont  ovales.

Variétés : Presque  tous  les  céanothes  cultivés  sont  hybrides.

– Le  plus  répandu  est  sans  doute   » Gloire  de  Versailles « , il  atteint  1,80 m  à  2,50 m de  haut  et  autant  de  large  et  donne  en  été  et  en  automne  des  fleurs  odorantes  bleu  tendre  réunies  en  panicules  de  20 cm.

 » Gloire  de  Plantières «   atteint  de  0,90  à  1,50 m  de  haut  et  porte  des  panicules  de  fleur  bleu  foncé.

 » Henry  Desfosses «  analogue  à   » Gloire  de  Versailles  »  présente  des  fleurs  bleu  violacé.

 » Marie  Simon «   haut  de  1,50  à  1,80 m  a  des  fleurs  rose  pâle  réunies  en  panicules  longues  de  15 cm.

 » Perle  Rose «  a  des  fleurs  rose-carmin,  » Pinquet  Guindon «   des  fleurs  lavande  et  rose et   » Topaze  »  haut  de  1,20  à  1,50 m  porte  des  fleurs  bleu  indigo.

Culture : Peu  rustiques, les  céanothes  doivent  être  plantés  à  l’abri  d’un  mur  exposé  au  soleil. Leur  culture  et  leur  multiplication  sont  relativement  aisés. Cultivez-les  dans  un  sol  bien  drainé, léger  mais  profond.

IMG_4596Ces  arbustes  prospèrent  au  mieux  dans  les  jardins  côtiers  mais  ne  s’adaptent  pas  dans  des  terres  pauvres  et  calcaires. Plantez-les  au  début  de  l’automne  ou  au  printemps, quand  il  ne  risque  plus  de  geler.

Leurs  fleurs  s’épanouissant  sur  le  bois  de  l’année, il  est  bon  de  rabattre  les  rameaux  de  l’année  précédente  à  7 cm  du  sol, au  début  du  printemps. Ses  fleurs  sont  mellifères  et  vous  serez  ravis  de  constater  la vie  grouillante  autour  de  cet  arbuste: abeilles, bourdons   et  papillons  s’ y  bousculeront.

IMG_4597

Leur  multiplication  s’effectue  à  partir  de  boutures  semi-ligneuses  au  milieu  de  l’été. Faites  leur  prendre  racine  sur  une  couche  chaude  et  conservez-les  l’hiver  sous  châssis  froid.

N’hésitez  pas  à  me  parler  de  la  variété  présente  dans  votre  jardin…

Réf. Biblio.:  » Arbustes  à  fleurs  » par  James  Underwood  Crockett  aux  Ed. Time-Life

11 commentaires sur “Ceanothus thyrsiflorus repens : un peu de Californie dans votre jardin …

  1. Bonjour, je suis à la recherche d’un de ces arbustes depuis que je les ai vus dans le Pays de Loire … et je découvre votre blog … superbe !
    Pouvez-vous me si on peut trouver ces ceanothes en Belgique via le net ? je n’en ai pas encore apercu !
    merci !

    J'aime

  2. Ingrid, je viens de voir aujour’hui même la variété « Marie Simon » au « Garden » des magasins « Carrefour » mais je pense que vous pourrez en trouver facilement dans n’importe quelle pépinière.

    J'aime

  3. Habitants du Pas de Calais nous venons de découvrir dans le catalogue la vente de ceanothe victoria couleur bleu résistant au froid, hauteur adulte 1 mètre.
    Pouvons-nous les planter dans l’entrée d’un garage en s/sol bordé par un muret situé dans un couloir venté. Dans le cas contraire que pourrions nous mettre pour avoir une haie basse de 70 à 1 mètre de haut et qui ne demande pas de taille ? Merci de vos renseignements.

    J'aime

  4. On conseille une exposition au sud à l’abri d’un mur et un sol léger, bien drainé. Vous aurez rapidement des fleurs et vous ne serez pas déçus. Néanmoins, je ne connais pas de plantes utilisées en haies et qui ne nécessiteraient pas de taille. En tout cas, pour moi, c’est un réel plaisir que de redonner une forme à une haie ou un arbuste. Bonne plantation et à bientôt pour d’autres réactions.

    J'aime

  5. Je vien d’acheter le rampant il y a deux semaines, une nouveauté au jardin. J’avais le céanothe ‘Cascade’, le plus rustique des céanothes à feuillage persistant. Après 10 ans de bon et loyaux services, il a succombé aux gelées cet hiver. Je compte le remplacer par exactement le même car ses branches sont arquées, ce qui est joli quand on le plante dans un talus. S’il tient 10 ans, je serai contente 😉

    J'aime

  6. bonjour,
    j’habite en Angleterre près de Bristol, et j’ai un Ceanothus repens qui se plait!! pourtant je suis exposé nord-est ??

    J'aime

  7. Bonjour, j ‘aurais aimé savoir si ce céanothe se taille et a quel période, car très joli mais depuis 1 an sa croissance s’ est fortement développé. Merci d’ avance.

    J'aime

  8. Le ceanothus se taille comme tous les arbustes à floraison printanière, après la floraison. Les sites consultés parlent de taille légère pour stimuler une nouvelle floraison. Surtout ne pas tailler en fin d’hiver. Le ceanothus peut se palisser ou être disposé en haie . Veillez à une bonne exposition :plein soleil ou semi-ombragé et dans une terre légère. Les variétés à feuillage persistant sont plus frileuses, résistant jusqu’à – 7°, les variétés à feuillage caduc résistent jusqu’à – 15°. S’il y a des dégâts causés par le gel, il suffit d’éliminer les branches atteintes, l’arbuste redémarre l’année suivante. C’est une pure merveille… Bonne chance. Patrick

    J'aime

Les commentaires sont fermés.